Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Nathan pas demain

Etanchéification

22 Septembre 2015 , Rédigé par JP Publié dans #états d'âme

Au point où j'en suis, avec le recul sur ces semaines-mois-années écoulées depuis la disparition de mon fils, je ne peux que constater que la plupart des choses que je fais répondent à une stratégie d'étanchéification. Au-delà du fait que le correcteur orthographique de MSWord n'accepte pas la proposition, cela me semble être le point commun, le principe directeur de ma relation avec le deuil.

Colmater les brèches liées à la douleur en se roulant en boule.

Inonder le cerveau et saturer la mémoire en lisant (j'aimais lire mais là j'ai multiplié par 10).

Inonder les yeux et saturer l'imagination en accumulant les séances video, films ou jeux.

Couvrir les grincements et rumeurs sourdes de mes pensées par de la musique en quasi continu

Autour de la table familiale occupée à 75%, combler les silences naturels qui rythment les conversations, en introduisant bavardages, futilités et TV (TV qui avait été bannie de ces moments auparavant)

Empêcher la fuite des pensées futiles vers ce trou noir gravifique qui attire tout, qui engloutit tout en écourtant siestes et grasses matinées, impossible de laisser mon esprit divaguer sans se retrouver face au masque de mort de mon fils sur son lit d'hôpital.

Colmater, couvrir, masquer c'est bien étanchéifier (ah, MSWord en veut bien).

Des fois je me dit que je ne fais que retarder une échéance, sans bien savoir ce qu'elle est, j'ai l'impression de reculer devant un obstacle que je devrais de toutes façons finir pas franchir. Mais franchement je ne sais pas quoi faire d'autre. Très tôt j'ai eu la sensation de montagne à gravir, de brouillard. Cette comparaison s'est imposée à moi très vite, et là je me dis que peut-être je contourne ou que je crois contourner, mais l'obstacle est si grand, si massif, que je ne pourrai passer au-delà sans être passé par un col, un putain de col que je ne vois pas et dont je ne suis même pas sûr de l'existence.

Alors pour le moment, faute de mieux, je continue à étanchéifier, écoper si nécessaire, réparer parfois.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article