Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Nathan pas demain

Déminages

28 Janvier 2016 , Rédigé par Jp Publié dans #états d'âme

Continuer de vivre sur les lieux de cette vie d'avant, d'avant la mort de son enfant implique mécaniquement la confrontation avec tout un ensemble d'objets, de lieux, de situations qui ramènent à l'absence, à ce qui est perdu à jamais.

Sans parler de l'endroit même où on l'a trouvé inanimé, un coin du jardin où il jouait au ballon, un playmobil à moitié enterré, une bille, un livre …tous ces éléments ont la capacité de nous saisir et nous projeter dans un état de sidération ou de tristesse, c'est selon. Avec ma femme, on appelle ça "une mine". C'est souvent l'autre qui ne peut que constater à la vue du regard de l'autre (j'ai failli dire 'à la mine défaite') "toi, tu es tombé(e) sur une mine". C'est surtout l'effet de surprise qui est dévastateur. En train de ranger, de bricoler, de jardiner, d'avancer la garde baissée.

Le nombre d'incidents a tendance à décroître, même si contrairement à leurs homologues militaires, certaines de nos mines sont indésamorçables, et, comme la mythologie grecque est capable d'en fournir des exemples, notre supplice sera éternel. Cependant certains endroits finissent par être neutralisés, et même si on y pense toujours, leur effet déflagrant reste atténué.

Théorème de deuil: Il faut oublier l'idée même d'oubli.

Corollaire: on vit avec les déclinaisons et atténuations de l'oubli.

Dans la vie de tous les jours, entre le jour du drame et l'instant présent, on est confronté à ce phénomène en permanence, en particulier à la maison. On connait les endroits dangereux, on balise des sentiers "sûrs", on regroupe les dangers. Le truc, c'est qu'on ne peut pas forcément éliminer la mine, voire on est attaché à l'objet ayant appartenu ou qui signifiait quelque chose pour lui. Piégé.

Quitter ses bases, voyager, aller en vacances expose à d'autres mines, insidieuses et camouflées, tapies dans un recoin de plage, une visite d'exposition, un repas familial. Ces derniers congés de Noël n'ont pas manqué à la règle et la visite dans la famille, pas vue depuis longtemps, nous a réservé son lot de mines, de puissances et de rayons d'action variés.

La capacité à les encaisser est hélas variable.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article